" "Le Maroc " punit " à nouveau l’Espagne

19 Mai, 2021, 10:53 | Author: Come Portier
  • Des migrants à leur arrivée dans l'enclave espagnole de Ceuta depuis le Maroc le 17 mai 2021

D'autres encore ont préféré marcher à la faveur de la marée basse.

La chaîne de télévision espagnole 24h rapportait mardi que 85 migrants avaient pénétré dans Melilla en escaladant la clôture qui fait office de frontière entre le Maroc et cette enclave espagnole.

Dans la nuit de lundi à mardi, le porte-parole de la préfecture a annoncé à l'AFP que 5.000 personnes avaient franchi la frontière et que ce chiffre, inédit, pourrait encore augmenter.

Lundi, un homme s'est noyé alors qu'il tentait de rallier l'enclave par la mer, selon la préfecture de Ceuta. "Les autorités espagnoles et marocaines ont conclu récemment un accord concernant le retour vers leur pays des citoyens marocains qui arrivent à la nage", précise le communiqué, qui soutient que "les contacts avec les autorités marocaines ont été maintenus" de façon "permanente".

Pour Mohamed Benaïssa, président de l'Observatoire du nord pour les droits de l'Homme, basé à Fnideq, à quelques kilomètres de Ceuta, cette nouvelle vague de migrations concerne surtout "des mineurs, mais également des familles, tous marocains".

Elle "pourrait", selon lui, "être en lien avec la crise diplomatique entre le Maroc et l'Espagne".

L'émouvant adieu de la famille royale au prince Philip
Des relations qui se sont encore refroidies après l'interview-choc accordée par les Sussex à Oprah Winfrey , le 7 mars 2021. Les époux ainsi réunis auront alors pour dernière demeure la chapelle du Memorial du roi George VI, père d'Elizabeth II.


Masque obligatoire à l'extérieur
L'année scolaire va être terminée. "Trois conditions gagnantes pour retrouver une vie plus normale", de conclure le premier ministre du Québec.


Covid-19 : des doses du vaccin AstraZeneca ne trouvent pas preneur
Elle établit un lien direct avec les cas de caillots sanguins (appelés thromboses ) dont le Royaume-Uni a fait état samedi. D'autant que selon un des médecins qui y officie, ce week-end de Pâques était le dernier pour les primo-injections.


Les images qui circulent sur les réseaux sociaux sont fortes et suscitent beaucoup d'inquiétudes sur la lutte contre l'immigration clandestine pour laquelle Madrid et Rabat sont de grands alliés.

Ces arrivés massives de migrants marocains interviennent dans un contexte de tensions diplomatiques entre le Maroc et l'Espagne, déclenchées par l'hospitalisation en Espagne de Brahim Ghali, le chef du Front Polisario du Sahara occidental.

Le Maroc a décidé de rappeler son ambassadrice en Espagne, Karima Benyaich, pour consultation, après le "mécontentement" exprimé par Madrid face à l'afflux des migrants marocains à Sebta (Ceuta), une ville occupée par l'Espagne.

Le Polisario réclame un référendum d'autodétermination alors que Rabat, qui considère le Sahara comme une "cause nationale", propose une autonomie sous sa souveraineté.

"Je ne conçois pas que l'on puisse mettre en danger la vie de mineurs dans la mer comme nous l'avons vu ces dernières heures à Ceuta", que cela puisse être "une réponse à une action humanitaire", a déclaré Arancha Gonzalez Laya dans une interview tard lundi soir à la radio Cadena Ser.

De son côté, la section du parti Vox à Ceuta a sévèrement critiqué la passivité des autorités marocaines face à un tel drame, appelant le gouvernement à dépêcher "d'urgence l'armée et de la marine à la frontière avec le Maroc pour freiner la pression migratoire".

Conseillé:



Populaire

"Ce n'est pas encore fini", prévient Netanyahu — Frappes sur Gaza
Un troisième front: l'escalade depuis mardi avec des échanges de coups de feu entre Arabes et Juifs dans plusieurs villes mixtes d'Israël .

Amnesty fustige l’usage de la force par Israël — Palestine
La première réunion lundi s'était soldée sans aucune déclaration commune en raison de réticences des États-Unis à adopter un texte " à ce stade ".

France: la grosse bourde d’un centre de vaccination anti-Covid
Solution d'eau salée notamment utilisée dans différents soins comme le nettoyage des plaies, ou encore comme diluant lors d'injections, le sérum physiologique n'est pas dangereux lorsqu'il est administré dans ces conditions .

Un bout d'Aveyron dans "l'ultime repas" de Thomas Pesquet
Le spationaute français Thomas Pesquet s'envole ce vendredi 23 avril avec les astronautes Robert Shane Kimbrough, K. Megan McArthur et Akihiko Hoshide à bord du Crew Dragon de SpaceX vers la Station spatiale internationale (ISS).

Mort de George Floyd : l'ancien policier Derek Chauvin reconnu coupable de "meurtre"
L'avocat de la famille de George Floyd y voit un "tournant dans l'Histoire" . La peine sera connue ultérieurement, dans huit semaines. Le policier, menotté, a été immédiatement écroué.

Mia, enlevée à sa grand-mère, toujours introuvable — Vosges
Mardi, trois hommes se faisant passer pour des éducateurs spécialisés sont parvenus à l'enlever sans violence. C'est justement non loin de la préfecture des Vosges, dans la commune des Poulières, que Mia a été enlevée.

Mort de Daunte Wright | L'ex-policière Kim Potter sera accusée d'homicide involontaire
Le véhicule de Daunte Wright , qui roulait avec sa petite amie, a été stoppé pour un contrôle routier. Les policiers qui l'ont interpellé ont ensuite découvert qu'il faisait l'objet d'un mandat d'arrêt.

Pourquoi la France va espacer les doses
Pour l'instant, seules les personnes de 55 à 69 ans souffrant de comorbidités ou toutes celles de plus de 70 ans en bénéficient. L'espacement entre les deux doses sera également revu, de 21 ou 28 jours selon le produit, à 42 jours pour les deux.

Le domicile du cuisinier Christophe Leroy perquisitionné — Dîners clandestins
Depuis, Pierre-Jean Chalençon est revenu sur ses déclarations, en expliquant avoir voulu faire de " l'humour ", un "poisson d'avril" .

Affaire Mouzin : Monique Olivier reconnait un rôle dans la séquestration d'Estelle
Interrogé par LCI, l'avocat souligne que " Michel Fourniret est aujourd'hui malade et a des problèmes de mémoire ". Estelle Mouzin , 9 ans, a disparu le 9 janvier 2003 à Guermantes, en Seine-et-Marne.