Affaire Weinstein : 100 femmes, dont Catherine Deneuve, défendent la "liberté d'importuner"

09 Janvier, 2018, 20:43 | Author: Lucrece Courtet
  • Le Monde s'explique ce samedi 13 janvier sur la parution de la tribune polémique réclamant la liberté d'importuner les femmes

Si les rédactrices de ce texte, qui suscite beaucoup de réactions indignées sur les réseaux sociaux, débutent en rappelant que "le viol est un crime", elles dénoncent l'apparition d'un "puritanisme": consistant d'après elles à "emprunter, au nom d'un prétendu bien général, les arguments de la protection des femmes et de leur émancipation pour mieux les enchaîner à un statut d'éternelles victimes, de pauvres petites choses sous l'emprise de phallocrates démons, comme au bon vieux temps de la sorcellerie".

Mais pour les membres du collectif, si "une légitime prise de conscience des violences sexuelles exercées sur les femmes, notamment dans le cadre professionnel" a eu lieu après le scandale qui vise depuis octobre le puissant producteur américain, "cette libération de la parole se retourne aujourd'hui en son contraire".

"La liberté de dire non à une proposition sexuelle ne va pas sans la liberté d'importuner", peut-on lire.

Selon le collectif, les mouvements de type #MoiAussi ou #balancetonporc, en France, où des milliers de femmes ont dénoncé des agressions sexuelles présumées, mais également des comportements qu'elles jugent déplacés, ont engendré des dérives inquiétantes. "Mais la drague insistante ou maladroite n'est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste", insiste les auteures de la tribune en introduction.

Meurtre à Sherbrooke: le suspect est le fils de la victime
L'individu de 35 ans, qui n'était pas connu des policiers, a été arrêté sur place par les agents du Service de police de Sherbrooke.


Willy Sagnol fracasse Bordeaux
Pour lui, ce n'est pas une surprise si son homologue est livré à lui-même. Moi, il y a un mot que j'entendais souvent, c'est '35 heures'.


Non-lieu pour le gendarme ayant causé la mort de Rémi Fraisse
La raison d'Etat de deux gouvernements successifs a prévalu alors qu'il n'y avait aucune raison puisqu'il y a mort d'homme.


"Cette fièvre à envoyer les +porcs+ à l'abattoir, loin d'aider les femmes à s'autonomiser, sert en réalité les intérêts des ennemis de la liberté sexuelle, des extrémistes religieux, des pires réactionnaires et de ceux qui estiment (.) que les femmes sont des êtres à part, des enfants à visage d'adulte, réclamant d'être protégées", estiment-elles, critiquant une "campagne de délations". "Nous sommes aujourd'hui suffisamment averties pour admettre que la pulsion sexuelle est par nature offensive et sauvage, mais nous sommes aussi suffisamment clairvoyantes pour ne pas confondre drague maladroite et agression sexuelle", estiment les signataires.

"Nous sommes conscientes que la personne humaine n'est pas monolithe: une femme peut, dans la même journée, diriger une équipe professionnelle et jouir d'être l'objet sexuel d'un homme, sans être une "salope" ni une vile complice du patriarcat", expliquent les auteurs d'une tribune publiée dans Le Monde ce 9 janvier 2017. Si quelques utilisateurs sont d'accord avec cette tribune, comme l'ex présentatrice du Grand Journal Maïtena Biraben ou Christine Boutin, la majeure partie des commentaires sont contre cette tribune.

Dans un tweet, l'ancienne ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, a regretté "cette étrange angoisse de ne plus exister sans le regard et le désir des hommes". "Révoltant. À rebours de la prise de conscience actuelle", s'indigne l'association Osez le féminisme, qui rappelle qu'"une femme sur six sera agressée ou violée au cours de sa vie". "Le dernier métro de Catherine Deneuve date de 1980", raillait par exemple un internaute, en référence au film du réalisateur François Truffaut dont elle fut la vedette. Elle avait déclaré, dans "Quotidien" sur TMC, à propos de son inculpation en 1977, qu'elle avait "toujours trouvé que le mot de viol avait été excessif".

Conseillé:



Populaire

Un mort lors de nouveaux troubles sociaux en Tunisie
Le ministère de l'Intérieur a démenti qu'il a été tué par la police, soulignant que l'homme ne portait aucune marque de violence.

Une batterie surchauffe dans un Apple Store et fait un blessé — IPhone
Ces dernières ne sont pas toujours aux normes, ce qui peut être dangereux au niveau de la sécurité et par extension de la santé. Une batterie d'iPhone a explosé dans l'Apple Store de Zurich en Suisse, provoquant un dégagement de fumée.

Mercato : De nouvelles précisions dans le dossier Nkoudou!
Mais pas uniquement car des clubs comme la Fiorentina, le Betis Séville ou Malaga et l'OGC Nice le suivaient. L'arrivée d'un attaquant de couloir fait partie des priorités du mercato hivernal de l'ASSE .

Le budget moyen d'achat sur Internet augmente encore — Soldes d'hiver
Les femmes (73%) et les personnes âgées de 35 à 49 ans (79%) seront particulièrement nombreuses à faire leurs soldes sur internet. Cependant, dans le détail, certaines catégories de produits connaissent un recul dans les prévisions d'achats.

Un contrôle de police tourne mal — Argenteuil
Selon nos informations, de fortes odeurs de cannabis émanant d'un véhicule stationné ont alerté quatre policiers. Deux policiers ont été blessés et évoquent une agression caractérisée lors du contrôle.

Leclerc a vendu des produits Lactalis suspects après le rappel — Lait contaminé
Afin de réparer son erreur, E.Leclerc a mis en place un numéro vert 01.71.53.51.20. Au total, 1 345 lots ont été retirés de la vente.

Le jeune retraité Thomas Voeckler devient consultant pour France Télévisions — Cyclisme
La belle histoire entre Thomas Voeckler et le Tour de France n'est pas encore finie. Il est arrivé sur l'île, en provenance de son Alsace natale à l'âge de 7 ans.

Contrôle technique : ce qui va changer en 2018
C'est le résultat d'une directive européenne sur la sécurité routière qui devrait prendre effet le 20 mai. Si l'automobiliste ne fait pas le nécessaire en ce sens, il s'exposera à une amende de 135 euros .

Mise aux enchères d'une voiture mythique de Johnny Hallyday
Fou de motos, le chanteur, décédé le 6 décembre dernier , était aussi un dingue de voitures. Sur la carte grise du véhicule, le propriétaire s'appelle "M.

Dix policiers blessés lors d'un "rodéo" dans les rues de Saint-Étienne
D'après les informations rapportées par Le Progrès , les faits ont eu lieu dans le secteur du Jardin des Plantes. Rue Horace-Vernet, il a percuté un premier véhicule de police et mangé un trottoir, éclatant un pneu.